Beauté, Visage

De la douceur avec le kit layering Les Tendances d’Emma

30 octobre 2016

kit layering visage en exclu avec mademoiselle bio des tendances d emma pour une peau nette en bambou et eucalyptus

Yooo les amies ! Vous passez un bon week-end pré-halloween j’espère ? Si vous me suivez sur instagram (par ici !), vous avez vu ma publication passer avec le kit layering de la marque Les Tendances d’Emma qui est vendu en exclusivité chez Mademoiselle Bio pendant quelques mois. Vous avez même sûrement lu d’autres articles de blogueuses ces derniers temps puisque nous sommes plusieurs à avoir eu l’occasion de le recevoir dès sa sortie. J’avais personnellement envie de faire une revue complète notamment sur les matières qui le composent… !

Le kit étape par étape

Ce kit complet comprend des gants, une serviette et un bandeau. Ainsi plus précisément :

  • 4 gants pour le visage en eucalyptus pour chaque étape du layering
  • 1 serviette en viscose de bambou
  • 1 bandeau en eucalyptus pour éviter les cheveux sur le visage et ainsi le dégager

La fibre de bambou est très douce et si j’ai grandement apprécié ce kit c’est pour son pouvoir absorbant ! C’est ce genre de matières dont j’ai grandement besoin pour sécher mes cheveux ! Plus d’eau dans la serviette, moins sur ma tête. En plus, je sais que la marque fait des serviettes en viscose de bambou…
Par ailleurs, contrairement à mes serviettes habituelles, la peau est beaucoup moins sujette aux frottements « secs », « irritants ». Le visage est séché avec douceur et ça je dis OUI. Cela agresse moins mes éventuels boutons d’acné.
Idem pour les gants, ils sont si doux, il faudrait que vous les touchiez pour comprendre ! Tout comme le bambou, l’eucalyptus est souple, doux, absorbant…

Toutefois, leur bonne capacité d’absorption empêche l’utilisation d’eaux micellaires ou d’hydrolats. Vous allez en effet avoir l’impression de ne rien avoir mis sur votre gant si vous souhaitez ensuite le passer sur votre visage… En revanche, ces gants sont idéals pour les huiles ou même les laits.

Mon mascara qui est loin d’être bio et qui est waterproof ne laisse pas de tâches sur les gants, parfait !

Voici un petit aperçu d’un gant que j’utilise et d’un gant neuf pour vous montrer l’avant/après. Le gant neuf est évidemment à droite.

gants avant apres

avant après tendances d emma

Quelques petits fils s’échappent et le nom de la marque s’efface peu à peu mais rien de bien grave. Il ne s’effrite pas ce qui est un gros point positif sachant que j’utilise ce kit tous les jours depuis 1 mois et demi ! Quand le gant est sec, il est un peu plus rêche mais une fois humidifié, on retrouve cette douceur que j’aime tant !

D’ailleurs, l’autre côté du gant est encore plus doux que celui qu’on voit sur la photo ! Cette autre face est même plus épaisse, bref, c’est trop cool ! 😉

Il me semble important de préciser la taille du linge composant ce kit. En effet, par photo on ne peut pas vraiment se rendre compte et pour que vous ne soyez pas déçues si vous commandez, je vous informe que les gants ne font pas la taille de votre main. Ils sont plus courts. Comme sur la photo du packaging en fait. Quant à la serviette, elle n’est pas très grande, elle mesure 30 x 30cm. Les gants peuvent être assez perturbants au début mais on s’y fait vite !

Ma routine : Personnellement, je ne suis pas au layering, ayant de mauvais souvenirs de mes essais… Voici la routine que je suis matin et soir (exit la partie 1 le matin) :

  • 1. Je me démaquille à l’huile. J’en mets plusieurs pressions sur mon gant, je le passe délicatement sur mon visage et tout part correctement. Pour le laver ensuite, je mets un peu de savon pour que l’huile s’en aille mieux puis je le laisse sécher.
  • 2. Je retire l’huile avec un savon à froid ou une mousse nettoyante directement sur un des gants du kit. Je viens d’ouvrir celle de Nominoë ayant ENFIN terminé mon gel nettoyant non bio et sûrement pas cruelty free que j’avais depuis … fin 2014 !
  • 3. Je rince ensuite mon visage à l’eau clair.
  • 4. J’asperge enfin mon visage d’hydrolat de lavande afin de réguler le pH de ma peau à cause de l’eau calcaire du robinet et en général, je m’arrête là.

Il m’arrive pourtant d’appliquer ensuite (toujours un seul de ces produits, et non les deux mélangés sinon ma peau ne supporte absolument pas !) :

    – une gelée hydratante de la marque Akane dont je vous parlerai prochainement,
    – la lotion Déboutonnez-moi d’Indemne, idem, un article est en cours d’écriture.

Je ne mets plus d’huiles essentielles sur ma peau depuis plusieurs semaines (j’entends par-là, avec un coton tige sur mes boutons) car je n’en ressens plus spécialement le besoin et j’ai l’impression qu’il est encore plus difficile de faire partir les cicatrices ensuite vu que les HE brûlent la peau.

Et sinon combien ça coûte tout ça ? 19,90€ dans les différentes boutiques de Mademoiselle sur Paris ou bien sur leur boutique en ligne > cliquez ici les amis < (menu Visage > Coton et lingette) !

Pour les personnes que ça pourrait intéresser, vous pouvez bénéficier de 5€ sur votre première commande, en me mettant comme marraine (> cliquer ici pour + d’infos ! <).

kit en photos

bandeau

Et les pandas et koalas dans tout ça ?

J’ai fait mes petites recherches pour savoir d’où provenaient ces matières premières (soit l’eucalyptus et le bambou) et comment elles étaient fabriquées. Je suis étonnée que d’autres blogueuses ne soient pas allées chercher plus loin. Je ne pourrais admettre qu’on déshabille Paul pour rhabiller Jacques (tape-moi dans la main si toi aussi tu connais l’expression 🙏). Ces matières premières constituent les aliments principaux de nos chers amis les animaux 🐼 & 🐨 alors je n’avais pas envie de contribuer à ça quand on connaît le nombre d’espèces menacées…

L’eucalyptus provient de plantations certifiées PSH gérées durablement et garantissant le respect de l’environnement. Ouf !

Quant au bambou, malgré mes recherches, je ne trouve rien sur sa provenance hormis qu’il est importé d’Asie tout comme l’eucalyptus…

La culture de bambou a bien des avantages. Cette plante n’a besoin que de très peu d’eau mais également exit les engrais pour croître ni même de pesticides et autres produits chimiques. Sa croissance est rapide ce qui permet plusieurs récoltes par an. Elle a une capacité d’absorption de dioxyde de carbone (CO2) beaucoup plus élevée que la plupart des arbres. Grâce à ses racines, les sols sur lesquels le bambou pousse ne risque presque pas le phénomène de l’érosion… N’est-ce pas merveilleux ?

Cependant, le procédé de fabrication de la viscose de bambou n’est pas si écologique que ça… Décidément, ce bambou ! En effet, pour faire de la viscose de bambou, il est nécessaire de passer par un procédé chimique, et c’est là où la démarche écologique tombe en partie à l’eau d’autant plus que le solvant utilisé est non recyclable.

Voici la définition du mot « viscose » (merci Larousse !) :

Dérivé de la cellulose obtenu par xanthation de cette matière, puis décomposition du xanthate par une solution acide, et employé à la fabrication de la rayonne, de la Fibranne et des pellicules cellulosiques transparentes (Cellophane).

La viscose de bambou n’est donc pas naturelle mais artificielle. On l’obtient grâce à un procédé chimique sur une matière première naturelle. En fait, on transforme la cellulose des végétaux pour obtenir la fibre synthétique. Pas terrible…

Ils sont néanmoins sans danger pour notre peau. Les tissus Les Tendances d’Emma sont certifiés Oeko-Tex, standard 100 classe 1. Cette certification assure que les tissus peuvent être sans problème en contact avec la peau des nouveaux nés.

Concernant l’eucalyptus, c’est exactement pareil sauf que le solvant est cette fois naturel, non toxique et en plus de ça, recyclable ! La viscose d’eucalyptus est donc beaucoup mieux d’un point de vue environnemental. Ca tombe bien, je raffole de ces petits gants !

BREF ! En conclusion ?

cross L’inconvénient de l’eucalyptus et du bambou est qu’ils proviennent d’Asie, les cultures ne sont donc pas à la porte d’à côté. On doit avoir recours à l’importation… !
Deuxièmement, le bambou nécessite sa transformation avec une substance chimique afin de créer la viscose de bambou ce qui n’est pas très naturel d’autant plus que cette substance est non recyclable.

tick mark Le côté positif est que l’eucalyptus est beaucoup plus écologique. La viscose d’eucalyptus respecte davantage l’environnement et la santé des salariés qui travaillent à sa transformation.
Un autre point positif est que chacun des deux tissus a une capacité d’absorption beaucoup plus importante que le coton. Enfin, ils entrent tout de même dans une démarche écologique dans le sens où vous n’utilisez plus 10.000 cotons démaquillants que vous jetez ensuite ! Non, vous avez ce kit et vous le gardez pendant plusieurs mois voire années ! Vous entrez en quelques sortes dans une démarche zéro déchet.

A vous de voir quelles sont vos exigences quand on sait que le coton bio requiert énormément d’eau pour sa fabrication.

Ce kit est entré dans mon quotidien et j’aime beaucoup sa douceur sur ma peau. Celle-ci est moins agressée et je voulais avoir du linge de salle de bain exclusivement pour mon visage. Pour les peaux acnéiques, on recommande de changer régulièrement sa taie d’oreiller, sa serviette, de ne pas toucher sa peau … etc. Maintenant, j’ai une serviette et des gants spécialement pour mon visage et du fait de leurs petites tailles, ils vont très vite à laver et à sécher ! Plus d’excuse pour attendre d’avoir un bac de linge sale plein pour les mettre en machine ! 😉

Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire aujourd’hui ! Si vous avez d’autres matières à me faire connaître, je suis toute ouïe 🙂

Vous aviez déjà entendu parler de ce kit ? Vous êtes tentées ? Dites-moi touuut dans les commentaires ci-dessous !

A bientôt ! ❤️

N’oublie pas de t’inscrire (subscribe) à ma newsletter (pas de spam ! Un e-mail à chaque article publié) ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux : Facebook | Twitter | Instagram | YouTube | Hellocoton | Google+


 

Cet article contient un lien affilié et les produits ont été reçus gratuitement.

Tu devrais aussi aimer

7 Commentaires

  • Reply Démaquillage aux huiles végétales bio et eczéma ! | Mathilde London - Blog beauté bio, naturelle et cruelty free 12 novembre 2017 at 11 h 03 min

    […] le visage. J’utilise les carrés démaquillants Fun’Ethic à la place du coton ou bien le kit layering de la marque Les Tendances d’Emma disponible sur le site de Mademoiselle Bio. Toujours est-il […]

  • Reply Andréa L 1 novembre 2016 at 14 h 09 min

    Coucou Mathilde!

    Encore un super article! J’ai la chance de l’avoir remporté à un concours sur Instagram, je le teste depuis qqs jours et tout comme toi je l’adore! j’avais déjà les cotons en eucalyptus mais les gants sont vraiment plus pratiques pour se démaquiller! Sans parler du bandeau au top pour retenir les mèches rebelles (lol) et j’aime bcp la petite serviette personnalisable en bambou, une idée parfaite de cadeau à offrir en cette fin d’année !!

    Belle journée à toi :-*

    • Reply Mathilde 1 novembre 2016 at 20 h 30 min

      Hey salut toi 🙂

      Merci beaucoup beaucoup !
      Ahah, tu rafles tous les concours toi ! Merci pour ton avis que je rejoins parfaitement 🙂

      A bientôt ma jolie !

  • Reply Aurélie 31 octobre 2016 at 14 h 57 min

    Encore un chouette article ! Qu’as-tu eu comme problème avec le layering ?

    • Reply Mathilde 31 octobre 2016 at 16 h 27 min

      Merci beaucoup Aurélie 🙂
      J’ai eu d’énormes boutons d’acné, rouges et douloureuuuux. J’étais défigurée. Ca ne convient pas du tout à ma peau… Ca faisait 6 mois que j’avais arrêté la pilule.

  • Reply Hélène 31 octobre 2016 at 12 h 07 min

    Bonjour 🙂 j’ai les petits « cotons démaquillants » de cette marque, ils sont bien. Merci pour ta revue sur ce kit !

    • Reply Mathilde 31 octobre 2016 at 16 h 27 min

      Hello, je t’en prie 🙂

    Répondre au commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.